Cette histoire se dessine 

Dans la pénombre d’une pièce.

Là où, dans un coin, l’on devine

Sur un porte manteau, une veste.

De l'autre côté, une armoire

Aux portes en lames de bois souillées.

Une armoire ayant un miroir

Dont le reflet est dépouillé.

 

Au milieu de cette pièce,

En contre-bas d'une marche,

Sur une cheminée, des photos

Et le tableau du patriarche.

Les cheveux gominés.

Le regard froid et la moustache.

Des photos à examiner

Pour que l'on sache ce qu'il s'y cache.

Une fratrie, des personnages

Dissimulant de lourds secrets.

Pas de ceux dont on fait l'étalage

Mais qui en silence se créent.

 

Si vous souhaitez les découvrir,

Il vous faudra être patient

Car ces secrets ont su tenir

Condamnés par l'épreuve du temps.

 

4 tiroirs entre-ouverts

Regorgent de « je » sans queue ni tête.

Des « je » sous forme de casse-tête

Se terminant en « je » d’échec.

 

De nombreux « je » de société

Dont les règles me sont inconnues.

Des « je » de rôle à faire l’été.

Des « je » où je me mets à nu.

 

Mais 3 tiroirs, à double tour

Sont, quant à eux, fermés à clé.

                PASSÉ

              PRÉSENT

                FUTUR

Sur leur devanture est gravé.

 

Dans la pénombre d’un couloir

Aux portes en lames de bois souillées,

Une armoire ayant un miroir

Reflète ma silhouette dépouillée.

R.A.Z / GERBANDIER Cédric

CLIQUEZ SUR L'ICÔNE CI-JOINT POUR COMMENCER L'AVENTURE

©2020.R.A.Z

Cédric Gerbandier